TEAMBUILDINGS : DES CHEVAUX POUR RESSERER LES LIENS

Comment assurer la cohésion d’équipe quand les entreprises fonctionnent en télétravail depuis plusieurs mois ? Comment les responsables RH agissent-il pour préserver un sentiment d’appartenance à l’entreprise malgré l’éparpillement des salariés ?

Pour pallier à la distanciation professionnelle, certains managers instaurent des temps de convivialité en ligne, quand d’autres imaginent des nouvelles modalités de réunions et de suivi des équipes. Dans les entreprises dotées d’un chief happiness officer, on rivalise d’imagination pour encourager le bien-être au travail, hors du bureau.

Karine Menegatti a créé Du cheval à l’homme pour mettre sa passion et sa connaissance du cheval au service des entreprises. Avec une expérience de cavalière, formatrice et professionnelle de l’equicoaching, elle sait que l’animal agit comme un miroir, qui révèle les émotions, met en lumière les comportements, et permet de dépasser plutôt que subir les difficultés. Elle est décrite comme « calme et posée, très sympa » par ses clients, qui apprécient son « grand professionnalisme » et la recommandent avec enthousiasme.

Pourquoi organiser un team building avec des chevaux ?

Plus que jamais, l’équitation a le vent en poupe. Activité de plein air, elle est moins impactée que d’autres sports par les restrictions dues au Covid 19. Et alors que le stress lié à la pandémie grimpe au fur et à mesure des mois qui passent, le cheval se révèle un formidable allié pour travailler nos émotions. Mais il n’est pas nécessaire d’être cavalier pour bénéficier des bienfaits d’une séance avec ce bel animal. Grâce à l’equicoaching, tous peuvent goûter aux avantages d’un travail avec les chevaux.

Laurent Lecoeur est directeur des services d’une grosse société d’informatique et organise chaque trimestre des journées de team building pour rassembler des équipes basées en différents lieux. Au printemps 2019, il a choisi Du cheval à l’homme pour une journée particulièrement originale, qui a laissé un souvenir inoubliable à ses collaborateurs ! « Je ne connaissais pas du tout l’univers équestre et j’ai trouvé très intéressante l’idée d’une activité d’équipe autour du cheval. Je sais que c’est un animal aussi utilisé pour des thérapies avec des enfants ou personnes handicapées : le lien avec lui n’est pas neutre. On sent qu’il y a quelque chose de particulier dans la relation humain / cheval et j’ai voulu l’utiliser avec mes équipes. »

Lorsque ses collaborateurs arrivent, ils ne savent pas à quoi s’attendre, c’est la règle habituelle. Ceux qui se sont renseignés sur le lieu (un haras) imaginent juste un cadre particulièrement joli. Et en effet, « l’environnement est superbe, en pleine forêt, on se sent d’emblée libérés » explique Mélanie Bailleul, participante.

Passée la première surprise, les collaborateurs se réjouissent : « on est très accompagnés, l’encadrement est contenant et rassurant pour que chacun soit à l’aise, » explique Laurent Lecoeur. Il y a quelques hésitations, pour ceux qui connaissent mal les chevaux, mais elles sont vite rassurées par « un service impeccable et une sécurité totale ».

À la fin de la journée, les commentaires sont tous très positifs et certains participants ont même souhaité monter quelques minutes sur le dos des chevaux.

Les objectifs d’un team building réussi

Les participants ont l’habitude de se réunir tous les trimestres, pour une présentation des résultats de l’entreprise suivie d’une activité de team-building. Cela leur permet de sortir du cadre professionnel et de s’observer pour mieux se connaître et se comprendre au travail ensuite. Plus l’activité permet un réel changement de contexte, meilleurs sont les résultats : « On travaille au bureau, ou parfois chez nos clients en data center, dans un milieu exigeant, » décrit Mélanie Bailleul.

Il faut donc changer de décor mais aussi trouver une activité qui rassemble et permet l’émulation : un team building réussi doit susciter l’esprit d’équipe mais aussi permettre de se montrer sous un jour différent et de mieux se connaître à l’issue de la journée. Objectif réussi pour le team building équestre : selon les parcours, les chevaux, les humains, chaque situation est différente : « On observe les réactions des uns et des autres dans chaque situation, c’est très intéressant ! On découvre nos collègues dans un environnement complètement différent, dans une aventure inédite ! »

Une activité novatrice est aussi garante de beaux souvenirs, qui contribuent à fédérer les salariés.

Un team building original : le parcours de maniabilité avec un cheval

La mise en situation aux côtés d’un animal n’est pas anodine. Le cheval réagit à la voix, à la façon dont on le tient, dont on le dirige.

Pour le parcours de maniabilité, les équipes doivent guider leur partenaire équin sur plusieurs parcours. Chacun son tour prend en charge l’animal : « il faut l’accompagner pour suivre le parcours, montrer qu’on est capable de donner le chemin au cheval, se faire comprendre et écouter. » Les parcours changent et les chevaux aussi, les interactions s’en ressentent. « Pour nous qui évoluons dans un milieu assez stressant, on a pu réaliser à quel point notre stress se ressent et se transmet » analyse Mélanie Bailleul. « Des personnes qui dans le milieu du travail sont un peu dures ont eu peur devant l’animal : les réactions sont différentes de celles dont on a l’habitude. Et on n’est pas manager devant le cheval : moi aussi j’ai mes faiblesses, et elles ont pu se voir ! », se souvient Laurent Lecoeur. 

Le parcours convient aux personnes sportives comme aux autres, il est suffisamment ludique pour être plaisant et garantir que chacun passe un bon moment. Mais le challenge demeure : chaque individu essaye de faire avancer le cheval au mieux pour marquer des points et faire gagner son équipe. Mélanie Bailleul était l’une des rares femmes de la journée, dans un groupe assez à l’aise : « On a compté beaucoup sur moi, j’ai été choisie pour effectuer le parcours de l’épreuve finale. » À l’issue des épreuves, une petite remise de prix célèbre les équipes gagnantes et est suivie d’un temps de débriefing où chacun peut s’exprimer sur ses ressentis. Laurent Lecoeur se souvient d’un collaborateur qui avait exprimé en début de journée une peur importante, qu’il a surmontée. « Pour lui comme pour nous, c’était un beau cadeau ! »

« Depuis j’en ai déjà parlé autour de moi et je le recommande beaucoup ! », conclut Mélanie Bailleul.

Contact Du cheval à l’homme :  www.duchevalalhomme.fr

Karine MENEGATTI – 06.41.27.21.92

Laisser un commentaire